Esquisse 70'

A partir de la captation d'un extrait de film amateur des années 70', Abstract Fiction ébauche une première amorce. Une tentative de réappropriation de cette matière visuelle afin de tenter de retrouver sa première émotion.
Abstract Fiction entreprend de brouiller le visible, d’imposer ses propres codes de fonctionnement et de lecture, de provoquer le trouble, de dénouer les habitudes de regards pour pouvoir être cette «forme qui pense» dont parle Godard dans Histoire(s) du cinéma.
La bande son est ici aussi une esquisse, une tentative cherchant à ouvrir sur d'autres perspectives que l'illustration.
Cette notion d’expérimentation s’ouvre sur des paysages divers selon qu’elle soit comprise comme exploration des techniques, mise en mouvement poétique et graphique de formes nouvelles, comme transgression de genre et de traditions, ou comme mise en question de représentations manipulatrices posées comme transparentes. Qu’il soit création ou mises en jeu de formes, Abstract Fiction n’est peut-être que l’utopie d’un regard qui ne cesserait de se réinventer.
A suivre.



"Done is better than perfect" is a maxim for all of us prone to endlessly tweaking our projects and never finishing them. The key to moving ahead is following through.